Maman de Thierry

En tant que parents, nous avons été soulagés, il existait, enfin, des résultats positifs !!!

Mon fils  a rencontré l’informatique, lors de difficultés scolaires vers 6 ans, difficultés qui ont confirmé par la suite une dyslexie, dysorthographie, dyscalculie.

La découverte de l’informatique a été un soulagement, une certaine facilité vis-à-vis à l’accès de l’outil.  Dès la prise de cours informatiques avec Isabelle GIROD CHARRIERE, il a coopéré, effectué  les exercices demandés. L’apprentissage du clavier lui a donné une rapidité dans l’exécution de ses devoirs,  ce qui lui permettait d’être plus à l’écoute de ses enseignants.

Sa concentration et son attention étaient beaucoup plus soutenues lors des cours. Les progrès visibles, le rendaient plus sûr. Dans l’apprentissage de l’informatique, il y a tout un « panel » de découvertes qui s’est effectué, avec la guidance d’Isabelle, doté d’un vif intérêt de la part de mon fils.

D’où une meilleure humeur dans la famille Pour la 1ère fois, il nous parlait de « ce ou son » domaine informatique  où quelquefois il semblait « exceller » et pouvait nous apprendre des notions d’informatique. De nombreuses années ont suivies … Mon fils a 20 ans aujourd’hui et ne peut se passer de l’outil informatique dans tous les domaines.

Je me répète : l’apprentissage du clavier facilite son quotidien et je rajoute qu’il fait l’admiration de certaines personnes non initiées quant à la rapidité de sa frappe. Acquérir, jeune, les bases  (clavier, organisation des dossiers, etc… ) de l’outil informatique sera à vie un « plus » pour  les « DYS ».